Evolution économique et projets

Les budgets des exercices 1851 aux premières décennies de 2000 ne peuvent être comparés, ni quant aux chiffres absolus, ni en ce qui concerne les services offerts et projets réalisés.

L'exercice 1851 présente un montant de recettes de 581 € et de dépenses de 270 €, dont 123 € seulement de dépenses extraordinaires (investissements). Le budget communal de 2012 par contre se présente comme suit: 30 mio de recettes et 34 mio de dépenses dont 15 - 16 mio de dépenses extraordinaires (investissements). La situation financière de la commune de Bertrange est saine : le boni annuel du budget des dépenses ordinaires varie entre 5 et 6 millions €.    

Les investissements prévus pour la période 2000-2005 s’élèvent à 53.000.000 €. Ceux de 2006 à 2011 sont de l'ordre de 40.000.000 €. Le plan pluriannuel pour la période 2012 - 2017 prévoit des investissements de l'ordre de 45.000.000 € sans recours à l'emprunt, mais tout en assurant le remboursement d'un emprunt à court terme, permettant la réalisation d'un projet de lotissement social. Les nouvelles tâches de l'administration varient évidemment en conséquence et suivant la demande des citoyens. Des projets importants ont été réalisés au cours des 40 dernières années. Citons les plus importants réalisés ou prévues des années 70 à ce jour (50 ans) :

  • travaux d'infrastructure: renouvellement intégral des réseaux de conduite d'eau, de canalisation, construction de collecteurs et d'une station de pompage, mise en place d'un réseau d'antenne collective, d'éclairage public et de gaz naturel, aménagement de trottoirs et réaménagement de rues
  • agrandissement et extension permanente de l'infrastructure scolaire (rénovation et extension des écoles existantes, nouvelle école préscolaire « Prince Sébastien », école pour l’éducation précoce « Butzenhaus », école primaire et structures d'accueil « De Beiestack »)
  • rénovation de l'église et du presbytère
  • extension du cimetière et construction d'un columbarium
  • construction d'un passage supérieur à Bertrange-Gare et réalisation du projet de la route de liaison (route du 9 septembre 1944) - voirie de contournement
  • Centre culturel et sportif Atert, comprenant salle de fêtes, salle de sports, salle de musique, bassin d'apprentissage de natation et foyer
  • 4 courts de tennis et club-house
  • rénovation de notre patrimoine architectural: Maisons Bemtgen (actuellement « Hëllef doheem »), Cajot, P&T, Schauwenburg (salles d'exposition et de réunion), Reuter-Cajot (cabinet médical)
  • construction d’un immeuble à caractère mixte comprenant les nouveaux bureaux de la Police Grand-Ducale, la Pharmacie, deux cabinets médicaux et cinq logements pour les besoins de la police
  • logements pour le troisième âge : "Les Résidences du Domaine Schwall" et "Les Résidences Dr Sisy Lentz" et contribution au projet du centre de gériatrie "Les Parcs du 3e âge"
  • Foyer de jour "Kannervilla Carlo Hemmer" dans l'enceinte de la Fondation De Colnet d'Huart, en collaboration avec la Croix Rouge Luxembourgeoise
  • lotissement social "Eechels" (87 maisons unifamiliales) et "Rilspert" (27 maisons unifamiliales)
  • ateliers communaux « Bureck »
  • création de places de jeux, d’aires de verdure et de loisirs dans tous les quartiers
  • zone d'activités à caractère intercommunal créée au lieu-dit « Bourmicht » à proximité directe de l'autoroute à Helfent
  • centre médico-scolaire et social « Bureck »
  • parc Helfent et extension du parc Helfent, rue de Luxembourg
  • rénovation de la salle des sports du hall sportif « bei der Gemeng »
  • centrale de cogénération (BHKW) alimentant tous les bâtiments communaux, un complexe résidentiel privé et la rue Auguste Liesch
  • projet immobilier « beim Schlass » (locaux commerciaux de proximité, cabinets médicaux et services divers ainsi que 19 appartements vendus à des particuliers
  • école de musique et salle de concerts "ArcA" pour 180 personnes
  • terrain de football au stade André Wolff et extension des infrastructures
  • réalisation de l’infrastructure pour de nouveaux lotissements publics et privés et extension des réseaux d'assainissement
  • acquisition de terrains à valeur écologique
  • forêt en libre évolution « Ënneschte Bësch »
  • projet intercommunal Bertrange - Strassen d’un centre de natation et de loisirs « Les Thermes »
  • création de nouvelles voiries (route de liaison – RN 35 et RN 34 en collaboration avec l’Etat) et réorganisation de l'hierarchie de la voirie vicinale par la construction de plusieurs rond-points (rue de l'Industrie, rue de Strassen, rue de Luxembourg, route de Longwy)
  • création de nouvelles cités (Cité am Bruch, Cité Riedgen, « Spierzelt », Cité Millewee, Cité am Wénkel, Lotissement social "Eechels", etc.) et réorganisation de l’hiérarchie de la voirie vicinale par la construction de plusieurs rond-points (rue de l’Industrie, rue de Strassen, rue de Luxembourg, route de Longwy)
  • projet "Shared Space" (zones 20 km/h) et zones résidentielles (30 km/h) au centre de Bertrange et dans les quartiers ouest de la localité
  • de nouveaux investissements importants dans l’alimentation en eau potable et dans l’extension et la modernisation du réseau de canalisation
  • extension permanente du réseau à gaz, accompagnée de mesures de réaménagement de la voirie vicinale
  • terrain d’entraînement pour le club de football, accessible également en tant que plaine de jeux pour élèves
  • rénovation, modernisation et extension des infrastructures scolaires et des services offerts dans le cadre de l’enseignement – un bâtiment pour l’éducation précoce (« Butzenhaus ») et pour le degré moyen de l’enseignement primaire (« Beiestack »)
  • extension des infrastructures scolaires et de la capacité actuelle de la Maison Relais
  • centrale de cogénération (BHKW) alimentant tous les bâtiments communaux, un complexe résidentiel privé et la rue Auguste Liesch
  • projets concrets de mobilité douce et d'amélioration du service des transports en commun
  • immeuble « école de musique » avec salle de concerts ArcA, crée en vue du développement des activités culturelles
  • Foyer Dr Sisy Lentz aux abords du Parc Helfent offrant 12 logements supplémentaires pour personnes âgées
  • réorganisation du ramassage scolaire et construction de nouveaux arrêts et de parkings supplémentaires pour garantir la sécurité des élèves aux abords des écoles, le tout dans le cadre d'une mobilité douce bien réfléchie
  • modernisation et l’extension du hall sportif Atert, ainsi que de la salle des fêtes
  • rénovation et agrandissement de la Mairie
  • réaménagement du centre de la localité de Bertrange et réalisation des idées "Shared Space", après différents travaux d'assainissement au centre et vers les extrémités de la localité ("Aalbach")
  • finalisation des travaux de pose d’un réseau à gaz pour l’ensemble du territoire communal

La commune de Bertrange, telle qu'elle se présente actuellement à ses citoyens et visiteurs, allie charme rural et aspect moderne, sans pour autant négliger, ni son passé riche en souvenirs, ni ses activités économiques importantes. Son développement au cours du dernier siècle peut être scindé en plusieurs volets.

De commune pauvre, basée sur l'agriculture et le petit artisanat, Bertrange est passé par une première restructuration économique en 1859, année de l'inauguration de la première ligne de chemin de fer ("chemins de fer de l'Est") vers Kleinbettingen. La population change de métier: ouvriers des mines, des chemins de fer; les activités à Bertrange subissent une forte croissance: marchands de bois et chauxfourniers qui profitent des nouveaux moyens de transport.

Le 31.03.1920, avec la constitution de la "Société Luxembourgeoise des Carburants" (Solucar), reprise en 1929 par le Groupe Shell, l'économie de Bertrange prend son départ sur la voie d'une expansion constante. Actuellement Bertrange-Gare doit être considéré comme le port pétrolier du Grand-Duché de Luxembourg. D'autres firmes importantes ont suivi l'exemple de M. Charles Schwall et se sont établies dans ce secteur, dont l'importance ne cesse de croître (zone d'activité intercommunale "Bourmicht" en plein développement).

L'évolution économique ne peut être séparée de l'évolution sociale. Après la fin de la deuxième guerre mondiale, la société agricole et artisanale est remplacée par une classe moyenne composée d'ouvriers, d'employés et de cheminots. Ainsi le nombre des habitants bertrangeois passe de 1320 en 1947 à 3.151 en 1974 pour atteindre les 5.700 fin 2000. Parallèlement la quote-part de la population étrangère ne cesse de monter jusqu'à atteindre les 50% en 2011.

Les années 50 se caractérisent par un "boom" dans le secteur de la construction de logements. La proximité des lieux de travail, les transports publics excellents et les nombreux magasins et commerces ont servi d'attrait non négligeable.

La commune de Bertrange est passée au stade de "commune prospère", grâce aux nombreuses entreprises qui se sont établies sur son territoire. Le principal problème de la commune de Bertrange se situe au niveau de la circulation et des nuisances qui en découlent. Il appartient aux hommes politiques de relever le défi qui consiste à apaiser les conflits entre les exigences du commerce et de l'industrie et les aspirations en qualité de vie d'une population de plus en plus nombreuse.

Il fait bon de vivre à Bertrange! A chacun de s'en rendre compte et de contribuer à ce bien-être par un petit effort personnel.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus